Pendant la guerre, Roulers a été envahie plusieurs fois par des réfugiés entre autres des communes du territoire de guerre comme Mesen, Wijtschate, Boezinge, Esen et Moorslede. Un jour, l’occupant allemand a enfermé 700 réfugiés de Moorslede, Passendale, Westrozebeke et Poelkapelle dans les locaux du cercle de jeunesse dans la Kattenstraat. Les conditions de vie y étaient si mauvaises que très vite des maladies se sont manifestées et des morts sont tombés.