Au début de la guerre, le château Blauw Huis a été occupé par les Allemands. Le jardin était un endroit logistique important pour l’armée. On y avait installé des tentes et des baraques et on y avait stocké des outils, des matériaux de construction et des munitions. Les baraques se trouvaient entre de hauts murs en terre pour qu’elles ne soient pas toutes détruites en une fois au moment de l’explosion d’un seul dépôt de munitions.

La famille noble Gilles de Pélichy a continué à habiter au château jusqu’au 30 septembre 1918. Après, l’occupant a revendiqué tout le château dans le cadre de l’offensive finale. Quand les Allemands ont dû se retirer pendant l’offensive finale, ils ont fait exploser toutes les munitions dans le jardin. Heureusement le château n’a pas pris feu, ce qui était bien le cas pour la ferme attenante Neerhof et le bois du château. Après la libération, la famille de Pélichy n’est pas revenue au château. Il  a d’abord été occupé par des soldats français qui sont encore restés quelque temps à Izegem. Des militaires et des ambulanciers américains y ont aussi séjourné quelque temps.