Le couvent des Capucins, Izegem

Le 12 septembre 1914, des éclaireurs allemands sont arrivés à Izegem. A un certain moment, on a tiré sur eux à partir d’une fabrique à Kachtem. Les Allemands ont fait irruption dans le couvent des frères Capucins et ont emmené quelques civils qu’ils ont menacés de mort. Finalement ils ont tous été libérés.

Le 11 novembre 1914, le couvent des Capucins a été revendiqué par l’occupant allemand afin de servir de lazaret. Les frères pouvaient rester dans une partie des bâtiments. Tous les jours, il y avait des opérations pendant lesquelles on devait souvent amputer des bras et des jambes. Les soldats en rééducation pouvaient se détendre dans le jardin du couvent. Les médecins qui travaillaient au couvent avaient un casino dans la maison de Romenie Spriet, tout près de là.

Début décembre 1915, tous les blessés ont été évacués et les drapeaux de la Croix-Rouge ont disparu. Quelques jours plus tard, on a de nouveau amené des blessés et on a de nouveau hissé les drapeaux de la Croix-Rouge. Ce scénario s’est répété plusieurs fois pendant la guerre mais finalement le couvent est resté aux mains des Allemands jusqu’à la fin de la guerre.