16 avril 1918  Offensive allemande de printemps

Après les pertes à la Somme en France et celles au sud d’Ypres, les Britanniques se sont repliés autour d’Ypres. Ainsi les villages pris au moment de la troisième bataille d’Ypres ont de nouveau été abandonnés. Les Allemands ont repris ce territoire, c’est ce qu’on appelle « Operatie Blucher ». Ainsi ils ont pu progresser et les troupes ont dû être déployées de nouveau. A Hooglede-Gits, il ne restait plus que des troupes de réserve.

Immédiatement après le retrait des alliés, les Allemands ont lancé une dernière grande offensive près d’Ypres. Au sud, ils ont attaqué la région autour du mont Kemmel et au nord, ils ont fait un assaut près de Merkem. De cette façon, ils voulaient investir Ypres et après faire une percée vers Poperinge et les ports français de la Manche. Ce plan a échoué et après cette offensive allemande, il y a eu un retournement de la situation. Les Allemands devaient mettre toute leur énergie dans la défense et faiblissaient très vite.

A la suite de l’offensive allemande de printemps et le déplacement du front, Staden devenait plus tranquille. Il y avait moins de fusillades et des forçats de Ruddervoorde et Waardamme enlevaient les décombres et essayaient de rendre les maisons habitables. Les occupants avaient la permission d’y retourner quoique la situation soit devenue invivable.

Sur la photo, vous voyez la rue d’Ypres à Staden en ruine.