Arthur Colpaert était originaire d’Izegem et au début de la Première Guerre mondiale, il s’est porté volontaire dans l’armée belge. Après une formation, il a été engagé comme artilleur dans la section B211. Plus tard, il faisait partie du génie, c’étaient des militaires « techniciens » responsables des infrastructures importantes comme les ponts.

Pendant quatre ans, il a opéré comme soldat dans différentes parties de la zone du front et pendant sa permission il pouvait rendre visite à sa famille.

Arthur a laissé son journal de guerre, un compte rendu où il rapporte ses expériences au front. Ainsi il décrit comment il s’est porté volontaire, il fait un rapport militaire et il raconte comment était la vie d’un soldat au front. Où demeuraient-ils ? Que mangeaient-ils ?