Dans son récit d’espionnage, l’espionne célèbre Martha Knockaert a de temps à autre mentionné Lucelle Deldonck. C’est le pseudonyme de sa tante Marie Deroo. Celle-ci tenait avec son mari un commerce de céréales à Westrozebeke. Ils avaient cinq enfants.

Du 21 au 23 octobre 1914, le bourgmestre Mahieu De Roulers a été prisonnier de guerre à Westrozebeke. Il devait surveiller les habitants de Westrozebeke pendant qu’ils creusaient des tombes pour les soldats allemands. Pendant trois nuits, il a pu dormir chez la famille de Marie en face du couvent. Quand en janvier 1915, les familles de Martha et de Marie ont dû fuir de Westrozebeke et se sont installées à Roulers, le bourgmestre Mahieu s’est bien rappelé leurs bons soins. Il a mis à la disposition de la famille Knockaert une de ses propriétés inhabitées : le café « Het Kroontje » sur la Grande Place. La famille de Marie a été hébergée dans « Het Schaartje » dans la « Manestraat ». Cependant un peu plus tard, cette famille s’est enfuie pour les Pays-Bas.

Quand Marie a réapparu à l’âge de 48 ans, elle était engagée dans un réseau d’espionnage britannique. Elle devait rassembler des renseignements à propos de la fabrication et du transport du chlore. Elle a pu espionner pendant un an et demi. Pour cela elle a dû franchir plusieurs fois la frontière néerlandaise. Finalement elle a été arrêtée avec quelques autres membres à Ruiselede. Elle a été condamnée en novembre 1916. Elle a eu une peine de 20 ans de travaux forcés. Peu de temps après l’arrestation de Marie, Martha a aussi été arrêtée à Roulers.

Après la libération, Marie est rentrée malade. Pour ses services pendant la guerre, elle a reçu le 25 novembre 1919 la croix de guerre britannique et sur son mémento, il y avait « Honory member of the Military Division ».