Après que le front s’était coincé, le carrefour de Sleihage ést devenu un maillon important pour le transport des troupes et des marchandises en provenance et à destination du front. Ce carrefour reliait les routes Roeselare-Staden, Hooglede-Westrozebeke et Sleihage-Oostnieuwkerke. La ligne de tram Roeselare-Staden y passait aussi.

Lors de la troisième bataille d’Ypres, les habitants de Sleihage ont été évacués parce que le carrefour se trouvait à portée de l’artillerie britannique. Il servait d’abord de cantonnement pour les réserves de l’armée allemande, ensuite de point de rassemblement pour les unités en provenance du front. Le carrefour était fusillé jour et nuit.

A la fin de la guerre, le hameau était une vraie ruine, aucune maison n’était encore debout. Partout il y avait des cadavres de soldats et de chevaux.