Lange Rudolf

Rudolf Lange (11/08/1874 -09/09/1918) était un soldat allemand et peintre renommé. Au moment de sa mobilisation, il avait quarante ans. Il était devenu commandant de bataillon au RIR 236 et plus tard au RIR 237. Les deux régiments ont passé plusieurs périodes de repos à Lichtervelde. En 1918, il a reçu la « Pour le Mérite », la médaille militaire la plus importante dans l’Etat allemand de cette époque. Pendant la guerre, il a été blessé plusieurs fois. Il a eu sa dernière blessure en juillet 1918 près de Reims. Elle lui a été fatale et il est mort à Bonn le 9 septembre 1918. Une grande partie de sa collection d’art, son journal et un certain nombre de possessions privées se trouvent au musée « In Flanders-Field » à Ypres.

Le commandant Lange était un artiste amateur de valeur avec beaucoup de talent au dessin. Pendant la guerre, il a tenu un journal, il a fait des croquis de terrains, des dessins et des aquarelles. Il arrivait à représenter en détail le paysage de guerre en changement constant. Beaucoup de ses œuvres d’art peuvent être reliées à des fragments de son journal.

Dans son journal, il notait des données personnelles et des expériences de la guerre. Il avait un style télégraphique et expliquait souvent ses notes avec des croquis de terrain. Quand un cahier était plein, il l’envoyait à sa femme Schwerin. Grâce à son journal, nous connaissons un peu mieux la vie d’un officier à Lichtervelde. Il y avait souvent des entraînements mais il y avait aussi du temps pour la détente avec de la bière dans le corps d’officiers, du dessin et de la peinture. Ils faisaient aussi de temps à autre des excursions à Bruges pour les églises et les musées, à Ostende pour une promenade à la mer et à Roulers pour acheter de la dentelle. Dans son journal, on trouve entre autres une bonne description d’un bombardement aérien sur Lichtervelde le 6 septembre 1915. Pendant cette période, il a fait de nombreux dessins dans la commune et aux alentours. En 1917, il est retourné au village. Il y a fait des aquarelles de l’église et de la place du marché.

Au printemps 1916, il a séjourné à Staden. Il y a peint de nombreuses fermes, des tavernes et le hameau Vijfwegen où des soldats étaient cantonnés. Au début de la troisième bataille d’Ypres, il se trouvait dans la région Westrozebeke – Oostnieuwkerke. Plus tard, pendant le dernier hiver de guerre, il était au bois de Houthulst. Pendant ses période de repos, il a fait plusieurs aquarelles du « Gitsberg » (colline de Gits). Il a aussi séjourné à Roulers pour prendre des bains, pour bien manger ou pour se détendre au casino. Pendant cette période il a fait des dessins de Beveren, Moorslede, Ingelmunster, Gits et Oostnieuwkerke.

Le 10 mars 1918, Rudolf Lange et le RIR 237 ont quitté la Flandre. Comme les Russes avaient signé un accord de paix près de Litovsk, le commandement allemand voulait lancer une grande offensive sur le front occidental pour forcer la victoire finale. Rudolf Lange et son régiment ont déménagé en France où il a été grièvement blessé au moment d’une attaque le 15 juillet 1918. Il a succombé à ses blessures à 44 ans à Bonn.